Olivier Cadiot - II

Olivier Cadiot

II

Un cœur sur un plat
Est un mets délicieux
Qu’il ne faut pas manger
Sous peine d’avoir la gerbe
Qui vous monte au cœur

Un cœur en hiver
Est un cœur qui peut
Prendre froid à force
D’avoir chaud sous la couette

Un cœur est un cœur
S’il saigne à la première blessure
Qui le rend plus fort
Et ne saigne plus
À la prochaine ouverture du cœur

Un cœur qui se croit fort
Est un cœur qui se sait faible
À se croire faible et se savoir fort
Un cœur est un paradoxe

12 octobre 2010

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.